Tea&Coffee  Graffitea

29 Route de la Reine 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
01 46 08 25 81 | contact@tcprod.fr

News du 23/08/2012
Et deux et deux, qui font deux victoires !


© Laure Faÿ / Vu Com'

Aymeric Belloir a coupé la ligné d'arrivée de la deuxième étape de la course Les Sables - Les Açores - Les Sables dans la nuit de ce jeudi 23 août, à 00h 49' 20' après 7j 4h 41' 20'' de mer à 7,36 noeuds.

2ème de l'étape derrière Simon Koster qui l'a précédé quelques dizaines de minutes plus tôt, il n'en signe pas moins une très jolie victoire au général, construite à force de régularité et de constance aux avant-postes.

Fort de ses huit transats et de son expérience acquise en Figaro réputé pour forger les plus solides tempéraments en solitaire, le skipper de Tout le monde chante contre le cancer a fait montre tout au long de la course d'une combativité et d'une rage de vaincre sans faille.

Deux fois deuxième, il signe là un formidable succès à la barre de son Nacira 40. Une victoire qui compte double, puisque grand vainqueur dans le camp des bateaux de série sur la course aller-retour entre les côtes vendéennes et l'archipel portugais, il monte aussi sur la plus haute marche du podium du championnat de France* sur le circuit Mini 6.50...


Les premières impressions ?

« HEUREUX !! C'est une double victoire pour moi : cette première place sur cette course majeure de la saison me permet aussi de remporter le championnat pour lequel je courais aussi. C'est beaucoup de satisfaction.
Même si la victoire d'étape m'échappe de peu ici aux Sables d'Olonne, je suis content pour Simon (Koster), qui après Justine (Mettraux)sur le premier parcours, a disputé une très belle étape imposant un super rythme et m'obligeant à ne jamais céder... »



© Bernard Gergaud


La course entre Horta et les Sables d'Olonne ?

« Au départ des Açores, le routage que j'avais pu faire était clair, il fallait grimper nord avec une gybe (empannage, ndlr) au niveau des 45°-46° de latitude dans le golfe de Gascogne... et il fallait attaquer ! La première nuit, je me suis fait peur dans un violent départ à l'abattée, tout est parti en cacahuète, j'ai même cru que j'avais abîmé le mat. J'y suis allé super mollo après, pour revenir progressivement. Nous avons connu de sacrés surfs sous spi de brise, c'était assez sport par moment, mais très grisant. »


L'état de fatigue ?

« Les dernières nuits ont été difficiles dans des vents très changeants. Même si aux Açores, nous avons pu bien absorber la première étape, le fait de débuter la deuxième dans la brafougne s'est vite fait ressentir. Globalement, la course nous a servi toute la palettes des conditions météo possibles : du près usant à l'aller, du portant musclé au retour. C'était une épreuve complète, physiquement et mentalement exigeante. »


Le secret de la victoire ?

« C'est toujours difficile de savoir, mais à force de naviguer, on gagne en expérience. J'étais beaucoup plus serein par rapport à tous les petits problèmes rencontrés sur le bateau, qui est resté toujours opérationnel. Là où j'ai l'impression d'avoir progressé, c'est en termes de combativité. J'avais plus de hargne, plus de mordant pour rester dessus et aller chercher cette victoire... »


Classement deuxième étape Les Açores - les Sables

1. Go 4 it – Simon Koster
Arrivé le 23/08/2012 à 00:15:14 (7j 04h 07min 14s)

2. Tout le monde chante contre le cancer – Aymeric Belloir
Arrivé le 23/08/2012 à 00:49:20 (7j 04h 41min 20s)

3. Pro Services Plus – Jean-Baptiste Lemaire
Arrivé le 23/08/2012 à 03:15:08

4. Elect-Râ – Jonas Gerkens
Arrivé le 23/08/2012 à 03:44:58

5. Stered Lostek – Damien Audrain
Arrivé le 23/08/2012 à 06:40:18



* Championnat de France de Voile « Classiques » Tour Mini 6.50 en solitaire Ce championnat a pour objectif de valoriser les épreuves solitaires phares du circuit mini. En 2012, le classement prend en compte trois courses : Pornichet Sélect 6.50, course remportée par Aymeric Belloir, le Trophée Marie-Agnès Péron, qu'il termine en 15ème position, et Les Sables – Les Açores – Les Sables avec une belle victoire au général à clé.