Tea&Coffee  Graffitea

29 Route de la Reine 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
01 46 08 25 81 | contact@tcprod.fr

News du 25/07/2012
Victoire d'honneur sur le prologue !



Pas de superstition qui tienne !
Aymeric Belloir, qui prendra dimanche le départ de la course Les Sables - Les Açores - Les Sables, a fait fi des vieilles rengaines dans le monde de la compétition océanique qui veulent qu'une victoire sur le prologue pourrait dissuader la baraka de remonter à bord.
Bien au contraire ! Dans les touts petits airs, le skipper du Nacira "Tout le Monde Chante contre le Cancer", accompagné pour ce tour de chauffe par Jean-Yves Jaffrézic, le maître voilier d'X-Voiles, a mis un point d'honneur à rappeler à tous qu'il faudrait compter avec lui. Le duo, bien inspiré, s'impose dans le camp des bateaux de série à l'issue de cette régate résolument tactique disputée cet après-midi en rade des Sables d'Olonne.

Prologue, ou pas prologue ?
Il s'en est fallu de peu, mais le vent qui menaçait de répondre aux abonnés absents a finalement daigné montrer le bout de son souffle au large des Sables d'Olonne baignés, ce mercredi après-midi, par un soleil radieux.

« On a eu le scénario idéal. Même si avant le départ, les bateaux semblaient vraiment collés, une petite brise s'est finalement levée. On a jamais eu plus de 10 noeuds, mais c'était nettement suffisant pour assurer le spectacle et disputer une belle régate tactique », déclare ravi Aymeric de retour sur les pontons de Port Olonna.

Pour le beurre de l'honneur

Difficile en effet d'imaginer plus bel enchaînement sur parcours d'ouverture, qui bien qu'il compte pour du beurre, n'en vaut pas moins pour l'honneur. C'est lors du deuxième bord de près que le bateau aux couleurs de l'association qui chante contre le cancer a su tirer son sillage du jeu.

« On est parti au large, à l'inverse de nos concurrents qui ont privilégié la côte au plus près du remblai. On était du bon côté quand le vent a pris un peu de gauche, et on a pu se refaire la cerise », poursuit le skipper.

Avec Jean-Yves Jaffrézic, réputé pour ses qualités de régatier, il a su jouer des caprices du vent pour attraper la réussite au vol et l'emporter non seulement face au « vieux » Dingo mené de main de maître par David Genest, mais surtout face à la jolie clique des Nacira sur les rangs. Quatre d'entre eux terminent en effet dans le top cinq des séries, et promettent d'ores et déjà de mener une vraie course dans la course tout au long de l'aller-retour entre la côte vendéenne et l'archipel portugais.


Vivement dimanche !

Et Aymeric de conclure : « Cette victoire sur le prologue, c'est bon pour le moral. Et puis ça tombe bien, je ne suis pas du tout superstitieux ! Cette régate d'ouverture annonce le programme : la concurrence est bien là, et de mon côté si j'ai un peu raté les deux dernières épreuves, cela ne veut pas dire que je ne suis pas dans le coup pour cette troisième course de la saison. En tout cas, si avec Jean-Yves on a su allier nos compétences aujourd'hui, je me sens bien en phase pour la première étape en solitaire qui s'annonce au regard des prévisions météo complète, complexe et très technique... »

Rendez-vous est donc donné pour un premier run océanique de 1300 milles (2400 km) entre les Sables et les Açores qui entres les calmes, les passages de front et autres transitions au menu jusqu'à Horta ne manquera certainement pas de sel.

Vivement dimanche !