Tea&Coffee  Graffitea

29 Route de la Reine 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
01 46 08 25 81 | contact@tcprod.fr

News du 30/07/2012
Un début de course... à tue-tête !

- Aymeric Le Belloir mène la danse après 24 heures de course chez les séries

- De très petits écarts le séparent de ses poursuivants

- Un démâtage chez les séries, deux abandons en ce début de course


Parti en trombe et en tête au coup de canon au large des Sables d'Olonne, c'est sans fausse note qu'Aymeric Belloir a débuté la première étape des Sables - Les Açores - Les Sables.


Le skipper de "Tout le Monde Chante contre le Cancer", vainqueur du prologue, ne fait pas mentir son statut de favori à l'entame de cette épreuve en solitaire su circuit 6.50 marquée par des conditions exigeantes dans des vents contraires. Après 24 heures de course avec de nombreux changements de leader, il mène d'une courte étrave devant Renaud Maury (www.rufo.fr)...

C'est à 13h02, hier, que la flotte des Sables - Les Açores - Les Sables a pris le départ de la première étape de cette course de 2 600 milles qui consiste en aller-retour entre la côte vendéenne et l'archipel portugais.
Le plus prompt à l'extrémité gauche de la ligne de départ, Aymeric Belloir a débuté de la plus belle manière dans un vent de sud-ouest d'une douzaine de noeuds basculant à droite au fil de cette première nuit avant l'arrivée annoncée d'un front promettant de corser encore un peu les choses sur la route du cap Finisterre.
Les premières heures de course ont été marquées par trois retours au port suite à des avaries. Côté protos, Antoine Rioux (Le festival des pains) a déclaré son abandon. Chez les séries, Hugo Plantet (FT Marine), victime d'un démâtage, a dû également jeter l'éponge, tandis que Julien Marcelet (Hissons les voiles en Nord Pas-de-Calais) a pu reprendre la route après avoir réparé son étai.



© Laure Faÿ / Vu Com'


Du bon monde dans le tableau arrière...

Fidèle à sa réputation, le golfe de Gascogne, s'il ne montre pas son plus féroce visage, n'en a pas moins décidé de compliquer la tâche des 36 navigateurs solitaires encore en course, contraints de se mesurer au près, une allure technique tactique, et surtout sacrément inconfortable à la barre d'un Mini 6.50. Pas étonnant donc que les écarts soient encore très serrés et que les plus véloces, sommés de ne rien céder, s'échangent le leadership au gré des virements de bord. Force est de constater que ça se bouscule dans le tableau arrière de "Tout le Monde Chante contre le Cancer". Moins de 4 milles séparent ainsi Aymeric du 8ème, Damien Cloarec (Damien Cloarec recherche sponsor), autre transfuge du circuit Figaro, rompu lui aussi à l'art de la régate au contact en solitaire. Notons par ailleurs que la jolie clique des Nacira, réunis pour l'occasion, donne la mesure de son potentiel de vitesse dans des vents contraires. Tous les frères de plans de "Tout le monde contre le Cancer" se tiennent en respect dans le top ten, et n'ont pas fini de se chamailler le moindre mille sur les chemins océaniques qui mènent à Horta.


La musique du solo majeur

Pour l'heure, le scénario se déroule tel que l'avait imaginé Aymeric avant de mettre les voiles pour cette grande descente vers les Açores. « Cette première étape sera à coup sûr complète et complexe. On aura toute la panoplie des conditions météo qui existent en magasin : du près, un passage de front, des zones de transition et des bulles sans vent qui peuvent côuter. Il faudra d'emblée être bien dans le coup, tout en faisant bien attention de ne pas se mettre dans le rouge pour garder les ressources nécessaires pour la fin de l'étape qui sera longue », confiait-il serein sur les pontons de Port Olonna. Et d'ajouter : « Il n'y aura sans doute pas de grandes options météo à jouer, mais tout sera une question de trajectoire, de positionnement… Au début, au près, ce sera de gagne-petit. En tout cas, je me sens bien en forme et d'attaque face à des concurrents qui seront à coup sûr bien au rendez-vous. » Toujours vissé aux avant-postes depuis le coup de canon, aux commandes de la flotte au dernier classement, Aymeric joue sa partition comme prévu. "Tout le Monde Chante contre le Cancer" donne le « la », suivi comme son ombre par une meute d'adversaires qui ne manquent pas de voix. Preuve s'il en est qu'il connaît la musique de cette course en solo majeur, dont les premières mesures sont données au près...


Classement Séries – 1ère étape : Les Sables - Les Açores
Lundi 30 juillet, 16h

1 – Aymeric Belloir ("Tout le Monde Chante contre le Cancer"), à 1139 milles de l'arrivée
2 – Renaud Maury (www.runo.fr), à 0,2 mille du premier
3 – Jean-Marie Auger (Acebi), à 1,7 mille du premier
4 – Ian Lipinski (Althing), à 1,7 mille du premier
5 – Justine Mettraux (Team Work), à 2,1 milles du premier...


Pour suivre la course

Site : www.lessables-lesacores.com
Contact presse : Vu Com' / Laure Faÿ
Mail : vu.com@orange.fr


Ils soutiennent "Tout le Monde Chante contre le Cancer"

Arzal Nautique – Borgat Automobiles – Cegefi Conseils – Décor Enseigne – Eden's car – Evit Ober – Netto Lanester – Netto Nivillac – Nke – Ursuit – Sablières Palvadeau – Tea and Coffee – Vivaldi

"Tout le Monde Chante contre le Cancer" est une association qui organise deux évènements majeurs, à Villefranche de Rouèrgues et à l'Olympia, au profit de cette cause qui nous touche tous : la lutte contre le cancer.
Des artistes, des bénévoles viennent offrir leurs temps et leurs voix pour que la maladie ne soit plus une fatalité. Les fonds recueillis permettent de financer des actions à lutter plus efficacement pour aider les enfants atteints par la maladie (Toulemondechante.net).